Gynécomastie unilatérale

La gynécomastie touche généralement les deux seins, mais ce n'est pas toujours le cas. On appelle ça la gynécomastie unilatérale. Je vais vous expliquer dans ce guide qu'est-ce que la gynécomastie unilatérale ? quelles sont les causes ? Comment savoir si vous souffrez de ce mal et surtout quelles sont les solutions à votre disposition ?

Qu'est-ce que la gynécomastie unilatérale ?

La gynécomastie unilatérale est caractérisée par un développement anormal et trop important, également appelé hypertrophie, de la glande mammaire. Le terme unilatéral signifie que ce développement trop important ne se fait que d’un seul côté. Vous l’aurez compris, il existe donc une gynécomastie bilatérale qui touche les deux seins.

Cette maladie est peu fréquente et peut survenir chez l’enfant, pendant l’adolescence ou encore chez le sujet âgé.

Biologiquement, la gynécomastie unilatérale est causée par un excès d’hormones oestrogéniques ( hormones stimulant le développement des organes génitaux et de la poitrine chez la femme ) et un déficit d’hormones androgéniques ( responsables du développement des organes génitaux masculins). Lors de l’examen clinique et plus précisément lors de la palpation du sein, le médecin constate que la glande mammaire a une consistance plus ferme qu’à l’habitude. Cette glande ferme est localisée en dessous de l’aréole mammaire dans le cas de la gynécomastie unilatérale.

Quelles sont les causes de la gynécomastie unilatérale ?

De très nombreuses causes différentes peuvent être à l’origine de la gynécomastie unilatérale. Cependant, la gynécomastie la plus fréquente est dite idiopathique c’est-à-dire que ses causes sont inconnues. Ce type de maladie survient principalement chez le sujet âgé à cause d’une diminution, normale à partir d’un certain âge, des hormones androgèniques telles que la testostérone.

La gynécomastie unilatérale peut également être causée par la prise régulière de certains médicaments comme par exemple certains antidépresseurs, diurétiques, antibiotiques, anxiolytiques et antifongiques. De même l’abus d’alcool et de drogues augmente les risques de développement de la maladie à cause de leur forte impact sur les sécrétions hormonales.

La gynécomastie unilatérale peut survenir chez l’adolescent. Ce type de pathologie est relativement fréquent à cause des nombreux changements hormonaux survenant à l’adolescence. Dans ce cas de figure, la glande mammaire redevient normale à la fin de la puberté toutefois si l’hypertrophie persiste, une opération chirurgicale est préconisée.

Pour finir, la gynécomastie unilatérale peut être la conséquence d’une maladie sous-jacente qu’il est important de détecter rapidement.

Tout d’abord cette pathologie peut être d’origine génétique c’est à dire d’un problème au niveau des chromosomes. En effet, certaines anomalies génétiques influent sur les hormones responsables du développement des organes génitaux et de la poitrine.

Parmis les autres causes pathologiques, on retrouve le cancer du sein qui peut aussi toucher l’homme contrairement aux apparences. Si ce cancer ne représente qu’un pourcent des cancers du sein ( hommes et femmes confondus ), le dépistage par mammographie est quasiment systématiquement réalisé chez les hommes atteints de gynécomastie unilatérale.

Enfin, d’autres pathologies peuvent être à l’origine de la gynécomastie. Par exemple, les troubles rénaux ou hépatiques entraînent parfois des hypertrophies mammaires. On retrouve également certaines tumeurs comme les tumeurs touchant les glandes surrénales, les poumons, l’hypophyse et les testicules.

Quels sont les symptômes ?

Quelque soit l’origine de la gynécomastie, les symptômes sont toujours similaires. Le symptôme le plus évident est bien entendu un agrandissement de la glande mammaire.

C’est le premier symptôme visible et en général celui qui alerte le patient et le pousse à consulter son médecin.

D’autres désagréments peuvent être liés à cette augmentation mammaire comme par exemple un mamelon douloureux à la palpation, ou encore la présence d’une boule sous l’aréole de consistance ferme. Le fait que la gynécomastie soit unilatérale est source d’angoisse chez le patient car celui-ci se rend compte par lui même que ses deux seins sont différents et comprend de suite qu’il y a un problème. Il est donc très important de consulter son médecin afin d’établir un diagnostic et d’écarter toute pathologie sous-jacente.

Quels sont les traitements ?

Si la gynécomastie est d’origine pathologique, le médecin préconisera de traiter cette pathologie en premier. En effet si l’hypertrophie mammaire est la conséquence d’un cancer il est très important de traiter celui-ci en premier pour éviter les complications et augmenter ses chances de guérison.

Si la gynécomastie est d’origine médicamenteuse, il faudra dans un premier temps déterminer quel médicament ( si vous en prenez plusieurs en même temps ) est responsable de cette hypertrophie et ensuite arrêter de le prendre si cela est possible. Si le médicament en question est indispensable, il conviendra d’en trouver un autre ayant le même bénéfice thérapeutique mais moins d’effets indésirables ou bien utiliser le même médicament mais avec une dose différente.

L'intervention chirurgicale

La gynécomastie n’est pas dangereuse en elle-même une fois le cancer écarté mais peut créer une véritable souffrance psychologique pour le patient atteint. Dans ce cas là une opération chirurgicale peut être réalisée. La durée de l’intervention est relativement courte et dure jusqu’à une heure.

En fonction du type de gynécomastie l’intervention sera différente : si la gynécomastie est uniquement liée à un surplus de graisse l’intervention consistera en une simple liposuccion c’est-à-dire une aspiration du surplus de graisse. Cependant si c’est la glande en elle-même est hypertrophiée, le chirurgien devra retirer toute la glande. Quelque soit le type d’opération, les résultats sont probants et ne laissent pas de cicatrices. Attention, s'il s'agit d'une intervention d'ordre esthétique, le prix sera important.

Les solutions alternatives

Avant d'envisager la solution présentée ci-dessus, vous pouvez tester différents traitements qui ont fonctionné chez de nombreuses personnes atteintes de gynécomastie unilatérale. Parmi les plus efficaces, on retrouve la crème qui permet de réduire la taille de votre poitrine d'homme. C'est une solution qui est peu onéreuse qui demande d'être très régulier dans l'application si vous souhaitez voir des résultats rapidement. 

Une autre solution qui fonctionne bien chez les patients atteints de gynécomastie est la prise de pilules naturelles contre cette maladie. Ces pilules sont composées d'ingrédients 100% naturels qui agissent directement sur la graisse pectorale. Le traitement est encore plus simple que pour la crème et les résultats sont visibles dès 30 jours. 

Enfin, il vous est possible de cacher tout simplement votre corps à l'aide de vêtements de compression. Ce n'est pas une solution viable sur le long terme, mais elle permet de vous aider au début à assumer votre corps.